Le Razr de Motorola sera disponible en février 2020

Malgré les pénuries et les perturbations, le Razr de Motorola sortira bien en février 2020. Modèle culte de la marque, est-ce qu’il peut lui permettre de revenir dans la course ?

Quand on parle de Motorola, on a la même nostalgie que quand on pense à Nokia. Des entreprises merveilleuses, qui nous ont donné des produits qui fonctionnent encore aujourd’hui. Mais Motorola n’a pas résisté à la concurrence chinoise et celle d’Apple. Sans oublier que de nombreuses décisions internes ont littéralement mis en pièce l’entreprise. Le rachat par Google a été catastrophique et aujourd’hui, Motorola tente de revenir en proposant une version pliable de son fameux téléphone Razr.

Disponible en février 2020

Annoncé pour janvier 2020, le Razr commence à arriver dans les bacs à partir de début février 2020. Mais on sent que les chaines d’approvisionnement n’arrivent pas à tenir la cadence. Car si vous décidez d’acheter sur le site officiel, on vous propose une livraison pour avril 2019. Pour le moment, Motorola concentre son Razr pour le marché américain où vous pouvez l’acheter chez Verizon qui a un peu de stock.

Pourquoi une telle hype autour du Razr de Motorola ?

Pourquoi un tel engouement autour du Razr ? Encore une fois, il y a un peu de nostalgie pour revoir le plus célèbre des téléphones à clapet, mais en version 2020. Ensuite, c’est aussi une occasion d’aider Motorola qui est passée par les 7 enfers afin qu’il obtienne une petite part de marché. Mais les prouesses techniques sont bien là, dignes de la réputation de Motorola.

Le Razr est un vrai téléphone pliable, donc, vous avez à la fois un modèle très compact et un large écran quand vous le dépliez. Parce que bon, les grandes Phablets de Samsung sont superbes, mais les mettre dans la poche de son jeans, est une autre paire de manches. Le Razr ne joue pas à la puissance du processeur, car il embarque « seulement » un Qualcom 710. La RAM est plus que confortable avec 6 Go et 128 Go d’espace disque. L’écran fait 6,2 pouces en mode déplié pour une résolution de 2142 x 846 pixels.

Motorola a particulièrement soigné la photographie avec un double capteur de 16 mégapixels et un APN frontal de 5 mégapixels. Cela parait peu comparé aux monstres en pixels de Huawei ou de Xiaomi. Mais l’approche du Razr est différent et donc, sa clientèle. Il n’est pas fait pour les férus de grosses caractéristiques, mais plutôt ceux qui aiment un téléphone ultra-classe et élégant dans toutes les situations.

Google Vanilla, mais un prix qui pique !

L’une des choses qu’on apprécie chez Motorola est qu’il nous propose une version d’Android purement Vanilla. Pas de Bloatware, pas de surcouche, uniquement l’expérience d’Android en natif. Cela allège considérablement les applications et le système est plus réactif qu’une puce sur un toit brulant.

Mais le Razr de Motorola s’adresse à une clientèle privilégiée, car son prix de départ est de 1 499 dollars ! Oui, ça fait mal, mais on a déjà des centaines de milliers de pré-commandes, ce qui prédit un succès plus que correct pour Motorola.